La musique folk aragonaise offrira demain une fête unique et exclusive à Pirineos Sur

“Ce sera une soirée unique pour la musique folk aragonaise”. Ainsi décrit Joaquín Pardinilla -le coordonnateur du collectif chicotén- le concert de demain, au cours duquel ils présenteront à Pirineos Sur leur disque “Ver para creer”, un hommage au disque “Chicotén” qui a vu le jour il y a 40 ans et qui  permit la récupération du folk aragonais. Par ailleurs, ils passeront en revue les grands succès de la musique aragonaise avec Carmen París, La Ronda de Boltaña au complet et des musiciens de Ixo Rai! La Orquesta del Fabirol, Los Dulzaineros del Bajo Aragón y Olga y Los Ministriles.

Le collectif Chicotén est composé de Joaquín Pardinilla (guitare), Ernesto Cossío (guitare), Alberto Artigas (luth), Fletes (batterie), Toto Sobieski (basse), Juan Luis Royo (clarinette),  Miguel Ángel Fraile (cornemuse et flûte) et Carmen París (voix) et leur concert à Pirineos Sur sera tout un hommage au passé, présent et futur de la musique traditionnelle aragonaise. La performance se divisera en deux parties : le présentation de « ver para creer » et d’un parcours parmi les grands succès des terres aragonaises : Ixo Rai !, La Bullonera, Labordeta…

“Ver para creer” est un disque-livre (de la collection LCD Prames) qui rend hommage à Chicotén, le groupe formé il y a 40 ans par Pedro et Chema Peralta, Luis Fatás, Pedro Sabirón et Ernesto Ángel,  et qui avec leur premier disque établirent les bases de ce que nous entendons aujourd’hui par folk aragonais. C’est un voyage à travers les 33 cantons d’Aragon et au cours de leur performance de demain, nous pourrons en écouter une large sélection.

La deuxième partie du concert sera un parcours parmi les grands succès qu’a fournis la musique folk aragonaise comme « 15 de Agosto », « el maciello » ou « El canto a la libertad ». Comme pour toute fête qui se respecte, beaucoup d’amis se joindront au concert : Jota Lanuza, Alfonso Urbén et Flip (de Ixo Rai!), Roberto Serrano y Elina Requejo (de La Orquesta del Fabirol), Olga Orós et Salvador Cored (de Olga y Los Ministriles), Rafael Sánchez (des Los Dulzaineros de Bajo Aragón) et Martín Domínguez (de l’école La Caja de Música).

Maut et le folk aragonais électronique

Maut, qui tire son nom de la mythologie des terres de Biescas (Huecsa, Aragon), est un groupe aragonais qui mélange le folk (avec des mélodies extraites du répertoire traditionnel) avec les tendances les plus variées de la musique électronique: de la house au dubstep en passant par la techno minimaliste ou le drum’n’bass.

C’est leur seconde venue à Pirineos Sur (la première fut en 2013) et ce sera une bonne occasion pour découvrir les racines aragonaises les plus profondes. Le groupe lui même lui a donné le nom de bastards roots. Dit autrement: la tradition mise à jour.

Batucada pour égayer la matinée

A 13h, les rues de Sallent seront animées par une spectaculaire batucada réalisée par Samba de Praça. Avec ce défilé organisé par l’Espace d’Action Contre la Faim, l’idée est de réveiller les consciences contre la faim. Le spectacle de Samba da Praça mélange la danse, la capoeira, et la musique pour créer une ambiance de diversion et de fête pour tous publics.

Auparavant, à 11h, il y aura une autre session de l’atelier Contakids au Polideportivo de Sallent.

 

 

28-julio-Colectivo-Chicoten

top