Kokoko! et Gato Preto apporteront à Pirineos Sur les rythmes africains les plus avant-gardistes

Pirineos Sur a toujours été très attentif aux nouvelles tendances musicales du monde entier et de façon plus particulière en Afrique, un continent d’où continuent  d’émerger quelques unes des propositions les plus originales et osées  grâce à la fusion décomplexée de genres et cultures. On pourra en apprécier un bon exemple demain sur la scène des Marchés du Monde avec les concerts de Gato Preto et Kokoko !

Gato Preto symbolisent parfaitement ce que l’on peut appeler le nouvel afro futurisme. Leur dernier disque, « Tempo », est un fascinant mélange d’électronique et de rythmes africains et leur esthétique est tout aussi proche des cultures tribales que de la steampunk. Le groupe, qui s’est formé en Allemagne, est composé du producteur ghanéen Lee Bass (fils d’un musicien expert en funk et soul) et de la chanteuse d’origine

Le groupe de Gata Misteriosa et Lee Bass arrivent à Pirineos Sur  après avoir joué au prestigieux Festival de jazz à Montréal le 3 juillet dernier et suite à leur représentation à Pirineos Sur, ils poursuivront leur tournée en passeront par  le Reading Fringe Festival au Royame Uni, la Slovénie, l’Allemagne, le Luxembourg et ils traverseront de nouveau l’Atlantique en Août où ils ont plusieurs dates à Los Angeles et à Austin (EE.UU.).

Leurs rythmes trépidants se conjuguent très bien avec leurs paroles et messages revendicatifs (immigration, brutalité policière contre les afro américains) et ils transforment tous leurs concerts en une fête explosive qui stimule la pensée. Le premier titre de leur dernier disque en est une bonne illustration : « A luta continua », qui inclut une partie du discours de Samra Machel, ex président du Mozambique, considéré comme le père de l’indépendance du pays.

Kokoko!

Kokoko ! viennent de la République Démocratique du Congo, un des pays d’Afrique d’où surgissent les musiques les plus surprenantes. Leur son ressemble à celui de leurs compatriotes Konono Nº1, que l’on a pu apprécié il y a deux ans à Pirineos Sur, tout en abordant des concepts plus modernes et alternatifs. Le résultat peut s’écouter sur leurs EPs récemment publiés, « Tokoliana », « Tongos’a » et « Azo Kote », où cohabitent en harmonie le post punk, la musique disco, la psicodelia et la tradition de leurs pays.

Le groupe est né du laboratoire « La belle kinose » à Kinshasa, où beaucoup de jeunes ont créé de la musique librement, et ils sont maintenant de dignes successeurs de Mbongwana Star et Jupiter & Okwess. Ils viennent de surprendre le public du Festival Sónar de Barcelone, et, à n´en pas douter, ce sera un des concerts incontournables de cette année à Pirineos Sur.

 

 

top