« Global Groove » a fait ses adieux à Sallent de Gállego avec le trépidant rythme d´Abdul & The Gang

Le moment de faire ses adieux est arrivé. « Global Groove » a pris congés hier de la scène des Marchés du Monde et il l´a fait comme il se devait : avec une fête digne de Pirineos Sur. Et les hôtes étaient Abdul Ben Salem et sa bande d´espiègles musiciens alias Abdul & The Gang. Une courte intro a permis d´attirer l´attention. Huit musiciens (batterie, basse, guitare et vents) mettaient la machine en marche jusqu´à que le chanteur et leader ne se mette à chanter depuis les coulisses. A partir de ce moment, Abdul ne s’est plus arrêté.

Même s´il est vrai que le concert a pris son temps pour aller crescendo. « Salam » et « Labesse » ont été un superbe démarrage, mais le point d´inflexion, c´est Ksar Souk (un magnifique blues du désert) et « printemps arabe » (pléthorique démonstration de saxo et de percussion) qui l´ont marqué. C´est alors que tout prit sens et décolla. Le public fut le premier à s´en rendre compte et il a répondu avec beaucoup d´envie et d´enthousiasme. Un final parfait avec le titre “Chibani”. Mais le show ne pouvait en rester là et ils ont donc offert deux rappels qui ont été accueillis, littéralement,  les bras ouverts.

pirineos sur_DSC2760

Au bout d´une semaine où le rythme a été la vedette, mais avec des propositions plus risquées, le concert d´Abdul & The Gang  a été un final parfait, où c´est la fête et la danse qui ont primé. Et s´il faut terminer le concert au milieu du public, ils le font, pour le plus grand plaisir des huit cents personnes qui tourbillonnaient autour de lui : En fin de compte, une nuit pour se laisser aller en écoutant plus volontiers son cœur et ses pieds que sa tête.

pirineos sur_DSC2582

Hip Hop, funky  et des touches de breakdance ont été les vedettes de l´après midi avec la performance de Cultura Urbana dans la Cour des Ecoles de Salen de Gállego. Une proposition aussi divertissante que didactique qui s´est conclue avec plus de 40 enfants et adultes dansant sur les rythmes de rue sur la scène.

top