Golden Dawn Arkestra et son funk cosmique : la surprise la plus audacieuse

PSUR dia 27 158 Foto Javier Blasco_Pirineos Sur
PSUR dia 27 155 Foto Javier Blasco_Pirineos Sur
PSUR dia 27 134 Foto Javier Blasco_Pirineos Sur

Ce groupe des Etats-Unis a mis dans sa poche un public dévoué avec une surprenante mise en scène et leur bacchanale de rythmes

Fekat Circus ont propagé leur bonne humeur à un auditoire qui a applaudi chaque acrobatie des Ethiopiens

Les concerts nocturnes qui se célèbrent sur la scène des Marchés du Monde ont touché à leur fin hier soir en beauté. Les Golden Dawn Arkestra étaient les vedettes d’un show indescriptible avec lequel ils ont triomphé face à une foule de spectateurs. La journée d’hier, jeudi 27, était un triomphe à tous points de vue, aussi bien pour le concert que pour le spectacle de cirque qui a eu lieu dans la cour des écoles.

Les Golden Dawn Arkestra vouent un culte absolu au musicien de jazz Sun Ra, mais leur concert était plus proche de la démarche de George Clinton et ses groupes (mise en scène farfelue et funk tant irrévérent que soigné), mêlés aux développements plus propres de l’afro-beat. Du maestro Sun Ra ils ont gardé certains passages plus progressifs, totalement libres et proches de la psychédélie.

Décidés à ne pas laisser indifférents depuis le démarrage de la performance, ils n’ont pas hésité à se faufiler dans le public pour entrer en scène sur la première chanson (« Osaka »). Le déroulé du show s’est fait en conjuguant des œuvres d’infaillible funk avec des moments plus . C’est précisément dans ces derniers moments qu’ils ont tiré parti de tout le potentiel de leurs costumes attractifs et laissé la vedette au ravissant charisme de leur danseuse et chanteuse.

La fin de la fête était dédiée à donner satisfaction au public. Et ce qu’ils voulaient c’était danser et faire la fête. Ils leur ont offert « Spacewaves » et « Clouds » et sont partis en descendant de la scène dans le public. Tout le monde en est sorti heureux comme un échauffement en vue de l’intense week-end qui nous attend.

Le cirque éthiopien qui sauve des vies

Les Fekat Circus sont plus qu’une compagnie de cirque. Ils sont un pur engagement social caché entre acrobaties, saltos mortels, une touche d’humour (tous les enfants et un bon nombre d’adultes éclataient de rire hier face à leurs numéros) et de grands sourires.

Un projet ouvert à tous qui cherche à offrir une alternative de loisirs voire même de vie aux personnes les plus défavorisées, en recherche de financement à travers le crowdfunding. Une campagne qui a réussit à attirer une bonne partie du public de Pirineos Sur, qui a offert sa contribution à la fin du spectacle.

Le spectacle, « The rise of the moon », qui a réussi à remplir la cour des écoles hier après-midi, a clôturé les démonstrations de cirque que le festival a offert tout au long de cette édition et qui se sont révélées comme un des paris les mieux accueillis par le public du festival.

PSUR dia 27 158 Foto Javier Blasco_Pirineos Sur

top